CED regions in Belgium

Below are the places in Belgium that have declared a Climate Emergency. Click the “motion text” links to see details of the motions they passed.

13 May 2019, Koekelberg Town Council, Belgium, population 21,774

First jurisidiction in Belgium to declare a Climate Emergency

23 September 2019, Brussels City Council, Brussels, Belgium, population 179,277

Declared a Climate Emergency (en état d’urgence climatique) on 23 September 2019
motion text


Agenda Item is here.
Excerpt:

Le Conseil communal décide :
1.de déclarer la Ville de Bruxelles en état d’urgence climatique ;
2.de se fixer comme objectif, tout comme la Région de Bruxelles-Capitale, d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2050, touten confirmant son engagement à diminuer de 40% la production de gaz à effet de serre de la Ville de Bruxelles d’ici 2030 (parrapport à 1990) ;
3.de fortifier les ambitions du Plan Climat dans la mise en œuvre de l’objectif de réduction drastique des émissionspolluantes de la Ville de Bruxelles à travers plusieurs mesures fortes, comme par exemple :
o sa fusion avec l’Agenda 21 pour garantir une transversalité dans tous les départements de l’administration ;
o l’association d’un panel citoyen et scientifique à son évaluation régulière ;
o sa promotion auprès des structures qui dépendent de la Ville de Bruxelles, ainsi qu’au secteur privé, associatif, et auxBruxellois ;
4.de rappeler – dans la continuité de l’accord de majorité 2018-2024 – l’importance de la vision transversale de la lutte contrele dérèglement climatique et de mettre la priorité sur les politiques propres à sa mise en œuvre, telles que par exemple :
o la mise en œuvre du plan d’investissement Climat dans le secteur du logement social ;
o l’adoption du plan de circulation et de mobilité consacrant le principe STOP (Stappen, Trappen, Openbaar vervoer,Personenwagens) visant à apaiser la ville ;
o l’adoption du « plan canopée » visant à renforcer la présence de la nature en ville afin de lutter contre la pollution et lesîlots de chaleur et de diminuer les températures lors des épisodes de canicule ;
o l’adoption d’un plan communal de gestion de l’eau visant à faire de Bruxelles une ville résiliente face à l’émergence desilots de chaleur et à l’augmentation annoncée des pluies et orages, sources d’inondations ;
o l’adoption d’un plan zéro déchet et l’application de l’interdiction des plastiques à usage unique lors d’évènements publics ;
o l’intégration systématique de clauses environnementales et sociales dans les marchés publics et la sélection des prestataires;
o la production progressive par Les Cuisine Bruxelloises de repas préparés avec des produits locaux, équilibrés, de saison etdurables, en veillant à ne pas en augmenter le coût ;
o la transformation progressive des crèches de la Ville de Bruxelles en éco-crèches ;
o la suppression des véhicules diesel du parc automobile communal et la généralisation des véhicules électriques, hybrides et,pour les utilitaires, au gaz naturel ;
o la prise en compte lors des grands chantiers de rénovation urbaine des principes régissant la conception de villes durableset de l’économie circulaire ;
o l’introduction de matériaux de réemploi dans les bâtiments de la Ville lors de nouvelles constructions et de rénovations, enveillant à ne pas augmenter les coûts ;
o la construction du nouveau centre administratif, Brucity, conforme aux dernières exigences en matière de performanceénergétique des bâtiments, « zéro déchet », avec une toiture pour partie couverte de panneaux photovoltaïques, un système derefroidissement par riothermie et un éclairage LED, un potager d’entreprise en toiture et des mécanismes de récupération et d’utilisation de l’eau de pluie dans le bâtiment ;
o le développement de communautés d’énergie et de quartiers à énergie positive sur le territoire communal ;
o le renforcement de l’optimalisation des toitures des bâtiments publics pour lutter contre le réchauffement climatique.

26 November 2019, Woluwe-Saint-Pierre Municipal Council, Brussels, Belgium, population 41,580

Declared a Climate and Environmental Emergency (l’urgence climatique et environnementale)
motion text


Motion text is here.

Le Conseil communal de Woluwe-Saint-Pierre demande au Collège des Bourgmestre et Échevins de la commune de Woluwe-Saint-Pierre :
– De déclarer l’urgence climatiqueet environnementale en reconnaissant l’accentuation des effets du dérèglement climatique et de la dégradation environnementale, avec leurs conséquences néfastes, ainsi que l’urgence à les contrer;
– De soutenir et encourager le réseau associatif de Woluwe-Saint-Pierre qui lutte pour les urgences climatique, environnementale, sociale et de santé, le défi du vieillissement et de la migration;
– De se doter rapidement d’un Plan climat communal, comme mentionné dans la Déclaration de politique générale 2019-2024. Ce plan devra à la fois couvrir des mesures de réduction des émissions de gaz à effet de serre (avec un objectif de réduction de40% de réduction des émissions directes (et indirectes) en 2030 parrapport à 2005) ET des mesures holistiques d’adaptation aux effets des changements climatiques. Il permettra de poursuivre les initiatives prises par le Collège pour lutter contre le réchauffement climatique et la dégradation environnementale, notamment via des actions permettant:
o De réduire de la consommation énergétique des bâtiments communaux;
o D’évoluer vers une mobilité moins impactanteen terme de d’émissions et d’environnement (incitation (au covoiturage, au télétravail), infrastructures (voiries et aménagements), offre de service (transports publics, véhicules partagés,…) dans la ligne du plan Good Move;
o De décarboner la flotte desvéhicules communaux;
o De modifier les pratiques en matière de finances et d’économie (en effectuant des placements communaux éthiques et à faible impact carbone ou investissant en faveur de la transition écologique, en incluant des critères d’impact climatique dans les appels d’offre de la commune,…);
o D’accentuer les efforts en matière d’environnement et d’adaptation au changement climatique, notamment en augmentant considérablement la place de la nature et de la biodiversité en ville (en aménageant des points d’eau potable dans la commune, en considérant les arbres et les espaces verts comme des infrastructures essentielles dans tous les projets d’aménagement, notamment pour la lutte contre la pollution de l’air, pour l’abaissement des températures dans les rues (îlots de fraicheur en période de canicule) et pour la gestion des eaux de ruissellement);
o De soutenir la recherche scientifique et l’innovation technologique qui se développent au service de la durabilité environnementale, sociale et économique;
o De conclure tous les marchés publics de la commune, des asbl communales et du CPAS dans le respect de critères environnementaux, sociaux, éthiques et locaux;
o De prendre en compte la durabilité environnementale, sociale et économique de toutes ses activités et, chaque fois que possible, donner la priorité aux options les plus performantes au regard de ces critères;
o De sensibiliser le public et informer les Sanpétrusien.ne.s sur les enjeux climatiques et environnementaux et impliquer un maximum des citoyens à agir de manière proactive dans la transition vers des modes de vie durables;
o D’encourager les initiatives culturelles et les initiatives pédagogiques dans les établissements scolaires communaux, afin d’informer, accompagner et aider chacun à devenirun acteur conscient, formé et responsable face à aux enjeux climatiques et environnementaux;
o De valoriser l’éco-team dans son travail sur la réflexion et la mise en place d’actions au sein de l’administration communale visant à sensibiliser et encourager le personnel communal à adopter des comportements plus éco-responsables.
o D’élaborer des indicateurs de mesure et de performance permettant de mesurer l’impact des actions prises par les collèges des Bourgmestre et Echevins de Woluwe-Saint-Pierre à l’horizon 2024 et 2030.
– De travailler de manière transversale au sein de toute l’administration communale de Woluwe-Saint-Pierre en réfléchissant à des projets politiques globaux et transversaux, qui permettent une transitiondurable,solidaire,démocratiqueetenthousiasmantevers une société respectueuse de la terre et de ses habitants ;
– D’appeler les autres niveaux de pouvoir à prendre leur part des efforts, au niveau des causes et effets du réchauffement climatique;
– En conclusion, de participeractivement à l’objectif environnemental et climatique planétaire visant à limiter le réchauffement climatique à +1,5°C, par rapport à l’ère préindustrielle.